Article


01.06.2020

On avance sur la narcolepsie avec la Chaire CIC !

La fondation a pu soutenir les travaux du Pr Karen Spruyt (CRNL, Inserm)

La CIC Lyonnaise de banque est partenaire de la fondation Neurodis et soutient une chaire permettant l'accueil de chercheurs étrangers dans la région Auvergne Rhône Alpes sur des séjours de 6 mois maximum. L'objectif est de favoriser le rapprochement d'équipes internationales neuroscientifiques afin d'enrichir les connaissances et stimuler la recherche.
Le procedé est très simple : pour inviter un/une scientifique, les équipes de la Région n'ont qu'à remplir un formulaire précisant l'objectif du séjour et les travaux prévus dans la thématique de la cognition et de la santé mentale. Celui-ci est soumis au Comité Exécutif de la fondation Neurodis qui statue sur la demande et organise le séjour si celle-ci est acceptée.

Le Pr Karen Spruyt (CRNL, Inserm) a fait cette démarche en 2019 et a pu accueillir à Lyon le Dr Fulong Xiao qui travaille avec elle sur la narcolepsie. Suite à ce séjour, un article a été publié dans le journal de la Sleep research society, que vous pouvez télécharger en bas de la page. 

En effet, la collaboration entre l'équipe lyonnaise et chinoise a permis d'avancer sur la compréhension de la narcolepsie, maladie neurologique chronique caractérisée par une somnolence diurne excessive, une cataplexie (perte soudaine de tonus musculaire), une paralysie du sommeil, des hallucinations au réveil ou à l'endormissement.

Jusqu’à présent, plusieurs études d'imagerie cérébrale fonctionnelle chez des adultes atteints de narcolepsie avaient montré des changements dans les structures cérébrales et une perturbation de la signalisation du niveau d'oxygène et du métabolisme dans le cerveau. D’autres études ont démontré un fonctionnement anormal du réseau émotionnel dans le cerveau chez des patients atteints de narcolepsie. Peu d'études ont lié une telle connectivité fonctionnelle et les propriétés topologiques des réseaux cérébraux à la symptomatologie neuropsychiatrique chez les adolescents avec la narcolepsie. En d’autres termes, à ce jour aucun travaux d'imagerie n’attestait du lien entre troubles de santé mentale et narcolepsie chez l'adolescent.

Karen Spruyt et le Dr Fulong Xiao ont trouvé, en plus de la somnolence, des symptômes dépressifs et d'impulsivité chez 26 adolescents atteints de narcolepsie. Ils ont en outre démontré que la connectivité fonctionnelle a été diminuée entre les régions du cerveau qui traitent des émotions et de la mémoire avec le 'default mode network' (DMN; un réseau de régions cérébrales en interaction qui est actif lorsqu'une personne n'est pas focalisée sur le monde extérieur), et une connectivité accrue avec le réseau visuel. Le fonctionnement et le développement du cerveau sur les zones émotions et mémoire sont donc impactés par la narcolepsie.

Cette étude est l'une des premières qui indique la relation entre les symptômes neuropsychiatriques ressentis et l'organisation du réseau cérébral qui se développe au cours de l'adolescence chez les patients narcoleptiques. Elle va permettre de mieux mesurer les conséquences de la narcolepsie sur le développement cérébral et de mieux traiter les jeunes patients pour en limiter les dommages.

La fondation Neurodis félicite ces scientifiques pour la qualité de leurs travaux et remercie la CIC Lyonnaise de banque qui a permis une collaboration directe entre les deux équipes !







Fichiers :

2020_Pr_Spruyt.pdf578 K

<- retour vers Liste des actualités


Appel à projets 2020 en cours !

Pour qui ? Combien ? Quand ? [...]


Report des manifestations 2020

Face au contexte de pandémie, la réorganisation est de mise ![...]


Santé mentale, dix priorités pour un plan national

La fondation Neurodis est membre du Conseil Français du Cerveau ![...]