Article


05.01.2018

Zoom sur : Rémi Gervais

Votre équipe Neurodis a rencontré pour vous Rémi Gervais, chercheur à Lyon et référent scientifique 2018 de la Semaine du Cerveau. Voilà ce qu’il nous a expliqué sur son métier au quotidien, le rôle de la Fondation Neurodis et ses rêves de chercheur !

 

Fondation Neurodis : Quel est votre métier ?

Rémi Gervais : Je suis enseignant-chercheur.

 

Fondation Neurodis : Dans quelle ville travaillez vous ?

Rémi Gervais : Je travaille à Lyon.

 

Fondation Neurodis : Dans quelle structure travaillez vous ?

Rémi Gervais : Je travaille au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon.

 

Fondation Neurodis : Quel est le sujet de vos recherches ?

Rémi Gervais : Je travaille sur les bases neuronales de l'apprentissage et de la mémoire, avec comme modèle de travail le rongeur.

 

Fondation Neurodis : Comment est constituée votre équipe ?

Rémi Gervais : L'équipe est composée de chercheurs, d'enseignants-chercheurs, d'ingénieurs et de doctorants.

 

Fondation Neurodis : Décrivez une journée type ?

Rémi Gervais : La fonction d'enseignant chercheur comprend par définition deux volets.

L'enseignement, qui représente environ 200 heures par année se répartit entre les 2 semestres.

La recherche implique le suivi de la littérature (les neurobiologistes publient régulièrement de nombreux articles dans les revues internationales) et la mise au point de protocoles, le suivi de nos propres expériences, l'analyse des données et la rédaction de nos articles. Le travail d'équipe et la co-direction de laboratoire suppose le suivi des personnels et de nombreuses actions d'organisation du travail.

 

Fondation Neurodis : Comment ces recherches peuvent-elles faire avancer la connaissance sur le cerveau ?

Rémi Gervais : Notre travail est de type recherche fondamentale. Il cherche à comprendre comment le cerveau met en mémoire des informations et comment il les récupère. C'est une étape essentielle si on veut un jour réparer les déficits mnésiques.

 

Fondation Neurodis : Qu’est-ce que la Fondation Neurodis a apporté dans votre travail ?

Rémi Gervais : La fondation Neurodis nous a apporté une meilleure visibilité de la recherche pré-clinique.

 

Fondation Neurodis : Quel est votre rêve ? Que souhaitez vous découvrir ?

Rémi Gervais : J’aimerais découvrir comment le cerveau accède avec une telle rapidité et une telle précision à la récupération de l'information qu'il a en mémoire.

 

Fondation Neurodis : D’années en années, le public est de plus en plus présent pour la Semaine du Cerveau : comment expliquez-vous cet attrait pour les neurosciences ?

Rémi Gervais : Pour au moins deux raisons. La première est probablement associée au fait que les neurosciences cognitives apportent un éclairage nouveau sur les processus qui sous-tendent nos comportements. Il peut s’agir de comportements comme la prise alimentaire, le sommeil, nos addictions. Il peut s’agir aussi de processus cognitifs encore plus complexes comme les stratégies d’apprentissage de la lecture et des mathématiques chez l’enfant, nos aptitudes à former des liens sociaux… Les neurobiologistes sont maintenant capables d’étudier les bases biologiques de ce qui constitue chaque individu. A titre d’exemple l’individu X peut être gros mangeur, insomniaque, accro au téléphone portable, bons en maths et très timide…. Chacun a envie d’avoir des éléments de réponses aux questions du style : « Pourquoi suis-je comme je suis » ou « pourquoi j’ai changé depuis que j’ai vécu tel ou tel événement ? ».

La seconde raison tient à l’allongement de la vie. Ce fait avéré a au moins deux conséquences: d’une part cette très bonne nouvelle incite le citoyen à identifier les modes de vie qui lui permettront de mieux vieillir et notamment de préserver ses fonctions cognitives. La seconde conséquence est l’augmentation du nombre de personnes atteintes de troubles cognitifs et notamment ceux associés aux maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer. Le public a envie de savoir ce qu’il faut faire pour conserver un cerveau en pleine forme, de comprendre ce qui se passe quand ça se dérègle et que peut faire la science pour eux.

 

Fondation Neurodis : Merci à vous, Rémi !








<- retour vers Liste des actualités


Participez au diner de gala de la fondation Neurodis le 20 novembre prochain !

Le 3e diner de gala de la fondation se tiendra le mardi 20 novembre sur la thématique : "Neurosciences et bien être" : précisions et bulleti[...]


Appel à projets 2018 : les résultats !

La fondation Neurodis finance 9 projets de recherche sur le thème Comportement, cognition et technologies innovantes : découvrez lesquels ![...]


Entretiens Jacques Cartier : un beau programme à venir !

Le 12 novembre, La Fondation Neurodis, en partenariat avec l'Université Catholique de Lyon proposera trois conférences portant sur la thémat[...]