Page précédente 

CIFRA : Centre d’Investigation, de Formation et de Recherche en Audiologie

Plus de 6 millions de personnes souffrent, en France, de surdité et plus de 3 millions d’acouphènes. La réhabilitation par prothèse auditive constitue un des traitements les plus adaptés de la perte auditive non curable chirurgicalement ni médicalement en raison notamment du vieillissement de la population et donc de l’augmentation quantitative du nombre de cas de presbyacousie pouvant bénéficier d’une audioprothèse. Les publications récentes qui ont mis en évidence une relation entre perte auditive et démence nécessitent d’être confirmées et les conséquences pour l’appareillage précoce de l’adulte analysées.

Les français bénéficient cependant peu des prothèses auditives. Parmi les explications proposées pour expliquer ce retard, notons que la prothèse est perçue comme synonyme de vieillissement mais aussi qu’elle est coûteuse et insuffisamment prise en charge par la Sécurité Sociale. Or, les prothèses disponibles actuellement relèvent d’une technologie sophistiquée ayant pleinement incorporé les outils numériques et font appel à des professionnels parfaitement formés aux explorations audiologiques et à la mise en adéquation avec les équipements existants : prothèses auditives utilisant de nouveaux algorithmes de traitement du signal, implantables au service de thérapies expérimentales ou encore implants cochléaires délivrant des substances médicamenteuses, biothérapies, thérapies in situ,etc.).

La recherche translationnelle en audiologie nécessite d’être encore développée en France afin de permettre aux patients malentendants de bénéficier rapidement des progrès de la recherche dans ce domaine.

Pleinement conscient de ces enjeux, le CIFRA a pour but de mieux former et plus former en audiologie, d’aider au développement des connaissances audiologiques, de caractériser les nouvelles investigations audiologiques et d’apporter des arguments scientifiques et médicaux aux pouvoirs publics pour la mise en place de politiques publiques de nature à apporter une réponse au problème croissant du déficit auditif.

Soutenu initialement par des entreprises du secteur de l’audioprothèse, le CIFRA entend poursuivre son action en faveur de la recherche et de la formation sur les troubles de l’audition.

 

Si vous souhaitez contribuer au développement de ces nouvelles recherches il vous suffit d’effectuer un don ici en précisant l’affectation de votre don au fonds CIFRA.


 Page précédente 


La fondation Neurodis accueille une chercheuse japonaise grâce à la Chaire CIC !

Le Pr Chiharu Niki travaille avec l'équipe lyonnaise Impact d'octobre à avril 2019[...]


Conférence sur les AVC le 6 décembre à Vienne !

Soirée gratuite et en présence d'un traducteur LFS [...]


Retour sur l'événement "Neurosciences et liberté : cerveau et machines intelligentes" !

Le 12 novembre dernier, cette journée de conférences organisée en partenariat avec l'Université Catholique de Lyon et l'Université Laval (Mo[...]